iPhone 8 Plus, le smartphone qui a presque tout de l’iPhone X?

iPhone 8 Plus, le smartphone qui a presque tout de l’iPhone X?

L’iPhone 8 Plus n’est plus le roi des iPhone, la couronne a un nouveau prétendant. Pourtant, malgré le poids d’une conception et d’un design grandement inchangés, ce modèle a bien des arguments pour séduire. Ceux de l’iPhone X. Dans l’ombre. Pour la première fois de son histoire, un iPhone Plus n’est pas le roi de

L’iPhone 8 Plus n’est plus le roi des iPhone, la couronne a un nouveau prétendant. Pourtant, malgré le poids d’une conception et d’un design grandement inchangés, ce modèle a bien des arguments pour séduire. Ceux de l’iPhone X.

Dans l’ombre. Pour la première fois de son histoire, un iPhone Plus n’est pas le roi de la famille Apple. Pire encore, son rival est nimbé d’une aura de nouveautés et d’inaccessibilité, propre à exciter l’envie. Nouvel écran, enfin OLED, nouveau design (enfin, également), nouvel appareil photo (à l’avant notamment), etc., l’iPhone X semble avoir tout ce que le vieillissant iPhone 8 Plus n’a pas. Mais ne serait-ce pas le considérer comme un iPhone Plus à dos en verre à moitié vide ? Sans doute, regardons-y de plus près.

Éprouvé ou vieillissant

C’est entendu, pas plus que l’iPhone 8, le 8 Plus n’apporte de nouveautés ergonomiques – ce qui veut dire que le confort de prise en main est toujours bon à deux mains. Mais les bordures d’écran sont toujours aussi larges et encombrantes ce qui rend l’utilisation à une main difficile malgré les astuces d’Apple. Pis, ce large cadre contribue à alourdir un design que les prouesses esthétiques de la concurrence semblent moquer.

La bonne nouvelle sera toutefois que le bouton Touch ID est toujours là. Certes, il n’a pas le panache de la nouveauté mais tant que Face ID n’a pas fait ses preuves, la technologie de reconnaissance d’empreintes digitales, efficace et relativement rapide, est un bastingage auquel on peut se raccrocher dans la tourmente.

L’écran Full HD ne change, lui non plus, pas trop. Pas de taille, toujours 5,5 pouces, et pas non plus de technologie d’affichage. La dalle Retina HD reste fidèle au LCD. Lumineuse et confortable à l’œil car bien résolue, elle s’améliore de la technologie maison P3 pour des couleurs plus riches et extrêmement fidèles. C’est d’ailleurs selon nos mesures l’une, si ce n’est la dalle, la plus fidèle jamais passée par notre laboratoire. Apple a également ajouté sa techno TrueTone, pour le confort d’utilisation en fonction des conditions ambiantes d’éclairage. Pas de quoi faire pâlir un écran OLED, c’est certain. Mais une fois encore, l’offre tient la route et se montre suffisamment bonne pour qu’on ne détourne pas le regard.

Comme pour l’iPhone 8, la seule nouveauté apparente prend la forme d’un dos en verre. Esthétiquement, l’effet est réussi et Apple promet que ce matériau est le plus solide de son genre jamais intégré dans un smartphone. Ceux qui ont eu des déconvenues avec les iPhone 4 et 4S en seront peut-être rassurés. Mais cette plaque ne sert pas qu’à donner un peu le légèreté visuelle au dos de l’iPhone. Elle est surtout là pour permettre à l’iPhone 8 de se recharger grâce à n’importe quel chargeur au standard Qi, adopté par Apple. En 2018, l’AirPower devrait arriver et permettre aux utilisateurs de recharger sans fil, deux iPhone en même temps ou un smartphone, une Watch et les nouveaux AirPods.

Un peu de nouveauté donc pour faire oublier qu’on a l’impression de tenir entre les mains le même téléphone depuis 2014.

Aussi bien que l’iPhone X ?

Perdu d’avance le combat contre la nouvelle star de la famille iPhone ? Pas forcément. Tout dépend de vos attentes et de vos moyens.

En attendant de voir à quelles fréquences battra le cœur du X, on peut en attendant penser que l’iPhone 8 Plus a en lui la même puce, l’A11 Bionic, dotée des mêmes capacités. Six cœurs pour le CPU, quatre à basse consommation et deux haute performance, capables de travailler de conserve quand nécessaire.

Sans oublier un processeur graphique, premier conçu de bout en bout par Apple, qui propose trois cœurs et promet un gain de performances de 30% par rapport à l’A10 Fusion.

Dans les faits, la puce d’Apple tient toutes les promesses faites. L’interface d’iOS 11 est fluide et les lenteurs d’affichage  quelque peu agaçante parfois sont liées à un choix d’Apple de souligner certains effets, de marquer un temps de transition.

 

sandra sandra
ADMINISTRATOR
PROFILE

Plus :

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply